L'État est le faisceau des institutions destinées à défendre les intérêts des possédants contre les non-possédants

Le fétichisme de la légalité fut et reste un des traits les plus marquants du socialisme acquis à la collaboration des classes. Il implique la croyance en la possibilité de transformer l’ordre capitaliste sans entrer en conflit avec ses privilégiés. Mais plutôt que l’indice d’une candeur peu compatible avec la mentalité des politiciens, c’est celui … Continuer la lecture de L'État est le faisceau des institutions destinées à défendre les intérêts des possédants contre les non-possédants

Martine Aubry, "La dame des 35 heures" : un mythe

“La dame des 35 heures” : un mythe Au congrès de la CFDT, le 12 septembre 1991, alors que les 5000 militants réunis dans la salle martèlent à voix haute “35 heures! 35 heures!”, Martine Aubry lance à la tribune: “J’ai bien compris qu’ici, pour se faire applaudir, il faut parler de la réduction du … Continuer la lecture de Martine Aubry, "La dame des 35 heures" : un mythe

De la nourriture, il y en a dans les supermarchés

La dernière enquête de Médecins du Monde s’est penchée sur un pays qui possède 2,2 millions de millionnaires en dollars. Un pays aux minimas sociaux qui sont plus bas, voire bien plus bas que de nombreux pays d’Europe de l’Ouest. Un pays où les banques alimentaires sont prises d’assaut. Un pays où la nouvelle estimation … Continuer la lecture de De la nourriture, il y en a dans les supermarchés

As-tu compris qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable?

As-tu compris qu’entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable, parce qu’il est une conséquence nécessaire de leurs positions respectives ? Que la prospérité de la classe bourgeoise est incompatible avec le bien-être et la liberté des travailleurs, parce que cette prospérité exclusive n’est et ne peut être fondée que … Continuer la lecture de As-tu compris qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable?

Le mythe des nationalisations

  Il existe une grande différence entre une lutte solidaire de salarié-e-s dont l’objet est la défense de leurs acquis et de la conception même du service public face à l’appétit sans limite du capitalisme, et la nationalisation en tant que projet politique monomaniaque des néostaliniens (Pierre Laurent) et autres sociaux démocrates (Montebourg, Mélenchon) destiné … Continuer la lecture de Le mythe des nationalisations

Notre-Dame et le scandale de l’école privée hors contrat

Ce cliché, le plus ancien connu de la Cathédrale Notre-Dame, date de 1842, soit un an avant le début de sa restauration par Viollet-le-Duc. Notez donc que non, la flèche n’avait pas 800 ans. Que non, les vitraux n’ont pas toujours été visibles. Que non, la structure du toit n’a pas toujours été celle au … Continuer la lecture de Notre-Dame et le scandale de l’école privée hors contrat

Et si on rasait la basilique du Sacré-Coeur?

1873. Le choix de l’établissement au sommet de la butte Montmartre de la basilique du Sacré-Cœur correspond, pour la Réaction, à la volonté d’imposer un nouvel “Ordre moral” en tentant d’effacer la formidable brèche ouverte par la Commune de Paris de 1871 et sa première expérience concrète d’autogestion prolétarienne. La contre-révolution catholique entend alors sceller … Continuer la lecture de Et si on rasait la basilique du Sacré-Coeur?

Contre le mythe autogestionnaire

Dans sa lutte aux quatre coins de la planète contre la barbarie du Capital, le prolétariat porte en lui la destruction radicale des fondements du monde bourgeois. L’Etat, la propriété privée, l’argent sont remis en question par une multitude de pratiques allant de la résistance quotidienne aux grèves ou émeutes, parfois jusqu’à l’insurrection généralisée, pratiques … Continuer la lecture de Contre le mythe autogestionnaire

Nous n’avons pas peur des ruines

Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi. C’est nous qui avons construit les palais et les villes d’Espagne, d’Amérique et de partout. Nous, les travailleurs, nous pouvons bâtir des villes pour les remplacer. Et nous les construirons bien mieux ; aussi nous n’avons pas peur des ruines. Nous allons recevoir … Continuer la lecture de Nous n’avons pas peur des ruines

Il y a dans la société capitaliste un fétichisme verbal

Sans contredit, les classes possédantes ont des méthodes presque parfaites pour abêtir les classes exploitées et maintenir leur pensée en captivité. L’une des plus usuelles consiste à leur imposer des formules redondantes, absolument dépourvues de contenu positif et d’autant plus facile à employer dans tous les sens. Le mensonge le plus cynique de notre époque … Continuer la lecture de Il y a dans la société capitaliste un fétichisme verbal