Les éditocrates s'amusent!

éditocrates
Franz-Olivier Giesbert, Laurent Joffrin, Jacques Julliard, Jean-François Kahn et Pierre Larrouturou [1] sont dans un bateau, la déontologie tombe à l’eau, qui reste-t-il?
Tout le monde.
Non contents de barbouiller les écrans toute l’année de leurs messes cathodiques, les éditocrates proposent aux téléspectateurs les plus masochistes de partir en vacances avec eux.
A condition, bien sûr, de faire partie des plus fortunés, puisqu’il faudra débourser entre 980 et 2000€ par personne, sans compter le coût des excursions, le transport, les assurances et les frais à bord.
Toute la crème des valets de chambre de la classe possédante réunie dans une arche de Noé dont la servilité n’a d’égale que la rondeur de ses courbettes.
Un marais parisien animé par des géants de l’interview sans concession comme Laurent Joffrin, ici à l’œuvre face à Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac

Ou encore Jean-François Kahn, qui, à l’occasion du viol présumé de l’affaire du Sofitel ici interviewé sur France Culture, tente de définir à sa manière les actes dont Dominique Strauss-Kahn fut accusé:
Qu’il y ait eu une imprudence on ne peut pas le… (gloussement), j’sais pas comment dire, un troussage…” Relancé par la journaliste, l’écrivain persiste même s’il reste confus: “Que y ait un troussage, euh, de domestique, enfin, j’veux dire, c’qui est pas bien, mais, voilà, c’est une impression.
Sans oublier Franz-Olivier Giesbert qui illumina l’émission potiche ” Des paroles et des actes ” sur France 2 le12 avril 2012 en assénant pendant de longues minutes un mépris de classe décomplexé, solidement arrimé à une vanité se métamorphosant en la plus parfaite des suffisances face à ce qu’il nomme les “petits candidats” comme Philippe Poutou (NPA) et Nathalie Arthaud (LO) :
Enfin, Il y avait des projets très folkloriques, Hélène, quand même, on a perdu beaucoup de temps, on s’est emmerdé avec certains noms, je ne veux pas les citer, mais on baillait…
(…)
Oh dis-moi, tu ne vas pas nous faire une plombe sur Philippe Poutou là ! Hein, franchement là, il y a d’autres choses intéressantes quand même !
(…)
Mais il ne connaît absolument rien de ses dossiers (…) enfin, il ne sait pas du tout de quoi il parle, c’est absolument incroyable, avec le programme le plus dingue, c’est-à-dire on va régler le problème du chômage avec un million, en embauchant un million de fonctionnaires, non mais enfin c’est des trucs, tout le monde sait que ça ne marche plus, et d’ailleurs il s’en fout, il s’en fout, et donc c’est pas de la politique…
(…)
Bon, on a entendu Nathalie Artaud, très intéressant là, c’est un vrai moulin à paroles, enfin moi aussi d’ailleurs dans mon genre, mais franchement ça fait froid dans le dos quand on pense qu’elle est prof d’économie, que nos enfants apprennent l’économie.
(…)
Mais oui je fais preuve d’objectivité, son programme c’est quand même les bronzés font de l’économie, je crois que c’est ça hein, on peut dire que c’est ça en gros hein, voilà.
Des éditocrates parfaitement bronzés des deux côtés qui émerveilleront un 3e âge ne sachant plus que faire de son argent, sur des thèmes aussi ébouriffants que ” Où va la France ? “, ” Une autre société est-elle possible ? “, ” L’Europe face au reste du monde ” et, pour la bonne bouche, ” Le pouvoir médiatique “.
Le tout sur un navire de croisière illustrant à lui seul la globalisation capitaliste puisqu’il n’existe sans doute aucune autre structure touristique concentrant dans le même espace restreint une telle stratification sociale et raciale établie en fonction du pont occupé, le petit personnel ne voyant pas le jour étant entassé sur les ponts inférieurs et réduit à une forme à peine civilisée d’esclavage moderne.
Les éditocrates, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.
 
Les Enragé-e-s
 
[1] Larrouturou sur le Testet : le véritable visage de Nouvelle Donne – Pierre Larrouturou, leader de Nouvelle Donne, a signé sur Reporterre.net une chronique, finalement expurgée, sur la mort de Rémi Fraisse dans laquelle il en appelait à une répression accrue à l’égard des militants. Où il allait jusqu’à proposer d’interpeller au début des manifestations tous ceux dont le look serait problématique. La Rotative.info