Le fascisme expliqué aux nuls

Il faudrait que tout le salariat conscient commence à parler partout autour de lui de la possibilité de briser cette terrible lame réactionnaire qui se diffuse jusque sur les réseaux marchands et depuis les réseaux marchands.

Ce qu’a fait la bourgeoisie française la plus réactionnaire, le 17 novembre est terrible.

Par le biais de BFM et de ses médias, elle a assuré une pub d’enfer à un mouvement d’extrême droite qui dure maintenant depuis près de 11 mois et qui lamine en profondeur la société et qui provoque chez les couches les plus religieuses, la monstrueuse envie de continuer comme avant, comme si de rien n’était.

En soulevant un faux espoir chez certains des salariés et chômeurs les plus naïfs politiquement, les plus droitiers, ils ont mobilisé des pauvres gens dans le camp du patronat.

Ils savaient en faisant cela, en assurant une pub d’enfer aux potes de Le Pen et de Dupont Aignan, que le mouvement prendrait.

Car il y a des millions de gens dans la galère. Des millions et des millions de travailleurs qui s’en sortent tout juste, qui ont l’impression de bosser que pour payer des factures, qui s’en sortent plus, qui s’en sont jamais sorti, qu’on a tout fait pour laisser tout en bas.

D’habitude, ils s’en foutent complètement, là haut, dans les médias, des mouvements sociaux. Ils parlent toujours des grèves comme si c’était une gêne pour “les usagers” et non un droit fondamental des salariés pour obtenir de nouveaux droits et de nouveaux conquis. Jamais ils font des émissions spéciales comme ça quand ils y a des grosses grèves. Ils parlent toujours des grévistes comme des “preneurs en otage”.

Mais là, cette fois, à la bourgeoisie la plus à droite, à la Réaction, il leur a plu beaucoup ce mouvement.

Parce qu’il était organisé par des amis de Le Pen et Le Pen, elle roule pour les riches, pas pour ceux d’en bas.

Ils savaient ce qu’ils faisaient en faisant cela. Ils ont manipulé les individus les plus faibles pour les envoyer, pour certains, se faire tuer, pour rien, sur les ronds points en sachant très bien que ça servirait à rien. Ils savaient qu’ils envoyaient des pauvres gens au casse-pipe.

Personne n’a jamais vu une manifestation où il y a des anciens militaires ou CRS qui prennent en main les choses. On le voit, en face, le type à la casquette. Lui, c’est le chef fasciste qui doit posséder des terres, des vignes, peut être un château, regardez, il porte la casquette de châtelain.

En fait, c’est un type d’extrême droite royaliste. En France, l’extrême droite a toujours voulu abattre la République. L’extrême droite veut revenir comme au temps des rois, comme au temps d’avant la Révolution française. Il veulent nous plonger dans une société encore plus inégalitaire, encore plus violente que cette société-là. Ils veulent même nous enlever l’égalité des droits. C’est ça l’extrême droite.

La droite, c’est une société ultra inégalitaire et c’est penser que c’est normal que ce soit comme ça.

L’extrême droite, c’est faire semblant de critiquer le capitalisme, faire semblant de critiquer la droite avec un point de vue encore plus à droite et ressemblant de loin à un discours vaguement de gauche. L’extrême droite fait semblant d’être un tout petit peu de gauche, en mentant à ses électeurs, pour ensuite, faire un programme très très très à droite, extrêmement à droite, extrêmement inégalitaire.

Voilà pourquoi la bourgeoisie française a fait ça.

Ils ont fait espérer des pauvres gens, ils ont organisé de A à Z cette vraie fausse révolte, en utilisant le VRAI ras le bol des gens et en les conduisant à lutter dans le camp des riches contre le camp des pauvres, c’est fou ça non?

L’extrême droite, comme sur l’image, c’est un chef fasciste qui est très riche, un chef militaire qui est très cons et des ignorants qui les suivent.

La bourgeoisie a envoyé des pauvres lutter contre tous les travailleurs et dans le camp des plus riches, qui sont des millions en France. On parle pas de lobbies. Non. On parle pas de la Bourse, non. On parle pas de la Finance, non. On parle pas de Big Pharma, non, on parle pas de toutes ces diversions qu’ils nous mettent dans la tête pour éviter la vraie question:

En France, il y a autant de millionnaires que d’habitants de Lyon. Et le type, derrière, là, le fasciste, celui qui a tout manigancé, celui qui manipule ici ces pauvres gilets jaunes, et bien c’est un millionnaire. Et l’autre, devant, le militaire ou flic à la retraite, c’est le larbin de celui qui est derrière alors qu’on dirait que c’est le flic qui commande. Non, en réalité, tous sont venus pour défendre les rentes du pourri à casquette.

Voilà pourquoi BFM a fait ça. Ils ont lancé une minuscule partie du peuple d’en bas contre l’immense majorité des travailleurs mais aussi des femmes.

Car l’extrême droite, c’est TOUT le pouvoir aux hommes réactionnaires, misogynes, racistes, homophobes, sexistes, antisémites.

Voilà aussi pourquoi l’extrême droite veut dérembourser le droit à l’IVG gratuit pour les femmes. Parce qu’ils veulent obliger les femmes à rester avec des hommes qu’elles n’aiment pas. Ils veulent appauvrir encore d’avantage la situation des femmes très pauvres, pour les obliger à accepter absolument n’importe quoi. Ils font ça pour obliger les femmes à rester coller au patrimoine, au patron, au chef, ils font ça pour les faire redevenir des esclaves, des serfs, pour nous faire revenir au temps du servage, à l’époque des roi et des seigneurs.

Voilà ce que c’est l’extrême droite. En France, la séparation gauche droite vient de la Révolution. Ceux qui voulaient maintenir en place les privilèges du roi, ceux qui voulaient donc maintenir la population dans un état d’extrême pauvreté, allèrent s’asseoir à la droite du roi.

Ceux qui voulurent enlever cet odieux privilège au roi allèrent s’asseoir à la gauche du roi.

Voilà pourquoi quand on est petit salariés, petit cadre, son propre patron, ouvrier, employé, saisonnier, précaire, stagiaire, intérimaire, chômeurs, allocataire, il ne faut jamais voter à droite ou à l’extrême droite.

Quand on n’est pas riche, qu’on soit catholique, musulman ou autre, JAMAIS on ne vote à droite et à l’extrême droite.

Quand on doit vivre de son travail sans autre choix d’y retourner le mois prochain, JAMAIS on ne vote à droite ou à l’extrême droite, JAMAIS. Et même pas “divers droite”. Il y a parfois des maires d’extrême droite et pire, des maires fraudeurs fascisants qui se font élire en se disant “divers droite”.

Quand on est en bas, si on veut voter, il faut voter pour le candidat de gauche qui donne le plus de sous et qui donne de nouveaux droits.

IL NE FAUT JAMAIS VOTER A DROITE ET A L’EXTREME DROITE quand on appartient à ceux d’en bas.

FAISONS LE SERMENT DE NE PLUS JAMAIS VOTER POUR LA DROITE ET L’EXTRËME DROITE PAR RESPECT POUR TOUTES CES VICTIMES QUE BFM ET L’EXTREME DROITE ONT ENVOYE FAIRE N’IMPORTE QUOI.

Maintenant, les catholiques et les musulmans fascistes, comme pilotés par leur idéologie catholique, sont devenus comme cinglés à cause des réseaux et de toute la merde qu’ils ont soulevés.

Ils se changent comme des sortes de Gremlins qui seraient devenus des super connards, comme s’ils étaient pilotés par une secte.

Soit ils font semblant que rien ne s’est passé, comme si des millions et des millions de français faisaient du cinéma en affirmant qu’ils s’en sortent plus ou alors ils deviennent comme super haineux, ils prennent leur caisse la nuit et vont faire des burns en faisant beaucoup de bruit et en espérant que tout le monde va les entendre.

Ils sont les gilets jaunes qui font du burn. Le seul truc qui était vrai le 17, c’est ce sentiment de liberté, tout le reste était faux, tout le reste était organisé pour que cette fausse révolte fasse plus de mal que de bien. Et ça a créé un truc pire encore.

Ca a mis du fascisme dans la tête des gens, des millions sont devenus comme fous. Ils sont comme à l’envers d’eux mêmes. Ils accélèrent très fort. La Nuit. Première, deuxième, troisième. Devant un public invisible. C’est parce qu’ils sont pas appréciés à leur juste valeur. Parce que dans leur ville, il y a forcément une meuf qui aimerait partager du temps avec lui. Mais comme c’est un gilet jaune qui tourne comme un âne, tout seul, et bien forcément, y’a aucune meuf qui veut de lui. Et moins y’a de meuf qui veut de lui, plus il tourne la nuit et il fait des burns.

Il fait des burns pour dire que sa plus grande liberté à lui, c’est de cramer pour rien des pneus à 200 balles sur un rond point en faisant de grosses accélérations pour montrer combien il est doué et qu’il parvient bien à appuyer avec son pied droit en faisant vroom vroom. Le gilet jaune est un enfant sorti du Moyen Age. Un mélange entre GTA, la mafia et Le Pen.

Il croit que les flics sont là pour le protéger alors qu’ils sont là pour protéger les riches.

Il croit que l’armée est là pour protéger les français alors qu’elle est là pour protéger les riches industriels et les riches.

En cette période, ceux qui ne voient la vie que par le pognon se changent tous en fascistes.

Si on attend trop, c’est la majorité de la population qui va devenir fasciste. Comme s’ils avaient tous décidé de ne plus être des catholiques modernes, tolérants, bienveillants, pour le partage, le progrès, l’accueil. Comme s’ils avaient décidé de redevenir des catholiques du Moyen Age. Exactement comme la société extrêmement inégalitaire que voudrait Marine Le Pen pour le compte des riches.

L’extrême droite veut nous faire revenir au temps des rois et la droite, la bourgeoisie, a utilisé, a manipulé des dizaines de milliers de pauvres gilets jaunes en les faisant lutter dès le début dans une impasse, en sachant très bien que ça provoquerait des morts.

Aux catholiques d’en bas, aux musulmans d’en bas, ne pardonnez jamais cette manipulation, c’est dégueulasse, c’est dégueulasse de faire ça.

Avant que la totalité de la droite ne devienne fasciste, il faut vite organiser des gigantesques manifestations.

Et sur des revendications non négociables qui changent vraiment la société, pour tous à commencer par les femmes.

Il faut faire vite, il est peut être déjà trop tard. Parlez en autour de vous.

Avec cette manipulation gigantesque, historique, la bourgeoisie est en train de changer uns à uns tous ceux qui ont gardé un fond catholique. en fascistes.

facebook est quasi entièrement en train de tomber fasciste.

Faisons vite!

 

Les Enragé-e-s

 

 

A lire en complément:

Boulangisme, protofascisme et gilets jaunes

 

Reconnaître le fascisme

 

Ecofascisme : leçons de l’expérience allemande

Dénoncer scandales et corruption, est-ce faire le lit du fascisme?

C’est quoi le fascisme?

 

Le vrai visage d’Etienne Chouard

Gilets Jaunes, un fourre-tout idéologique

Naissance de l’idéologie fasciste

 

Pourquoi n’avons-nous pas nourri ce mouvement?

6 février 1934, de sinistre mémoire

Société: sortir de la conception religieuse et fasciste

Entre la Porsche des appellistes et celle des fascistes, le torchon brûle-t-il vraiment?

 

Les gilets jaunes, une attaque culturelle massive de la bourgeoisie

Violence du Front national et impuissance congénitale de la gauche

Sea Shepherd? Réactionnaire mon cher Watson

Notre-Dame et le scandale de l’école privée hors contrat