Archives de catégorie : Citations

Le travailleur a fini par croire que c’est le patron qui lui permet de manger

Comme tous les êtres vivants, l’homme s’adapte et s’habitue aux conditions dans lesquelles il vit, et il transmet, par hérédité, les habitudes qu’il a acquises. Ayant vécu enchaîné depuis sa naissance et étant l’héritier d’une longue série d’esclaves, l’homme a cru, quand il a commencé à penser, que l’esclavage était la caractéristique même de la … Continuer la lecture de Le travailleur a fini par croire que c’est le patron qui lui permet de manger

Même s’il gagne une grève, le travailleur n’aura rien gagné

Même s’il gagne une grève, le travailleur n’aura rien gagné, car l’augmentation de salaire qu’il aura obtenue, le bourgeois la lui reprendra d’une autre manière, en augmentant, par exemple, son loyer ou le prix des denrées. Ainsi, le pauvre esclave est toujours trompé. Que l’expérience serve, enfin, pour que les peuples ouvrent les yeux et … Continuer la lecture de Même s’il gagne une grève, le travailleur n’aura rien gagné

L'appétit de l'argent et l'indifférence aux choses de la grandeur avaient opéré en même temps

L’appétit de l’argent et l’indifférence aux choses de la grandeur avaient opéré en même temps pour donner à la France une presse qui, à de rares exceptions près, n’avait d’autres buts que de grandir la puissance de quelques-uns et d’autre effet que d’avilir la moralité de tous. Il n’a donc pas été difficile à cette … Continuer la lecture de L'appétit de l'argent et l'indifférence aux choses de la grandeur avaient opéré en même temps

As-tu compris qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable?

As-tu compris qu’entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable, parce qu’il est une conséquence nécessaire de leurs positions respectives ? Que la prospérité de la classe bourgeoise est incompatible avec le bien-être et la liberté des travailleurs, parce que cette prospérité exclusive n’est et ne peut être fondée que … Continuer la lecture de As-tu compris qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie, il existe un antagonisme qui est irréconciliable?

Nous n’avons pas peur des ruines

Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi. C’est nous qui avons construit les palais et les villes d’Espagne, d’Amérique et de partout. Nous, les travailleurs, nous pouvons bâtir des villes pour les remplacer. Et nous les construirons bien mieux ; aussi nous n’avons pas peur des ruines. Nous allons recevoir … Continuer la lecture de Nous n’avons pas peur des ruines

Il y a dans la société capitaliste un fétichisme verbal

Sans contredit, les classes possédantes ont des méthodes presque parfaites pour abêtir les classes exploitées et maintenir leur pensée en captivité. L’une des plus usuelles consiste à leur imposer des formules redondantes, absolument dépourvues de contenu positif et d’autant plus facile à employer dans tous les sens. Le mensonge le plus cynique de notre époque … Continuer la lecture de Il y a dans la société capitaliste un fétichisme verbal

Comme tous les êtres vivants, l’homme s’adapte et s’habitue aux conditions dans lesquelles il vit

Comme tous les êtres vivants, l’homme s’adapte et s’habitue aux conditions dans lesquelles il vit, et il transmet, par hérédité, les habitudes qu’il a acquises. Ayant vécu enchaîné depuis sa naissance et étant l’héritier d’une longue série d’esclaves, l’homme a cru, quand il a commencé à penser, que l’esclavage était la caractéristique même de la … Continuer la lecture de Comme tous les êtres vivants, l’homme s’adapte et s’habitue aux conditions dans lesquelles il vit

La Révolution qui vous incombe

La Révolution qui vous incombe n’est possible que dans la mesure où vous resterez vous-mêmes, classe contre classe, ne connaissant pas et ne voulant pas connaître les divisions qui peuvent exister dans le monde capitaliste. C’est la concurrence économique qui est la loi de sa production et c’est la concurrence politique ou les divisions politiques … Continuer la lecture de La Révolution qui vous incombe