Angoulème: la mairie UMP fait installer des grillages anti-SDF

MariepourrieangoulemeantiSDF
 
Un authentique tollé provoqué par la mairie UMP d’Angoulème après l’installation  de grillages sur les neuf bancs publics de la place du Champ-de-Mars.
Le  cabinet de Xavier Bonnefont  fait savoir que la mairie serait prête à concéder, probablement par charité chrétienne, un retrait provisoire destiné à ne pas gâcher les fêtes des bonnes âmes en peine: «Nous avions plutôt prévu de les installer après les fêtes et d’y mettre dans la foulée des galets pour respecter l’aspect esthétique et minéral de la place. Nous n’excluons pas de retirer provisoirement les grilles».
Une décision devrait être prise ce vendredi.
Rappelons que ces dispositifs zoologiques entrent dans le cadre d’un projet plus global qui est celui de l’expression d’une simple camaraderie idéologique  destinée à sortir de la précarité les pauvres commerçants du centre-ville, puisque le maire UMP a déjà, depuis sa fraîche élection, augmenté ses indemnités, le budget de la police municipale et a pour projet en 2015, d’installer au même endroit un système de caméras de vidéosurveillance.
Il restera toujours à Angoulème l’image d’un centre-ville dynamique, résolument conquérant, moderne, volontariste, celle d’un maire clientéliste dont le projet est d’éradiquer de sa vue la misère que son système de pensée produit.

Les Enragé-e-s
 

Mise à jour de 20h27
Deux adolescents, Jeanne et Saco, 14 ans, ont poussé la logique de la cage jusqu’au bout… en s’installant à l’intérieur, avec la complicité d’adultes munis de pinces coupantes, qui ont déboité une des fameuses cages.
 

“Au début, quand on a vu ça sur les réseaux sociaux, je n’y ai pas cru, raconte Saco. J’ai été indigné. J’ai trouvé que ça n’était pas humain. Avec Jeanne, on est venus voir, on a commencé à écrire au marqueur sur les cages. Et on nous a fourni des outils pour les ouvrir. On est montés dedans. Ca montre bien ce qui se passe.”

A leur pied, une pancarte: “Vivre à Angoulême”. Sur les montants des grillages, ils ont écrit: “Zoo moderne”, “Scandale” ou “Esprit de Noël”. Autour d’eux, un attroupement. Saco reprend: “On a un peu l’impression d’être des singes”.
 
les-deux-adolescents-ont-reussi-a-se-glisser-dans-la-cage_460676_536x358p