Imagine comment les réseaux commerciaux ont révélé 850.000 mannequins

Parmi les désastres sociaux engendrés par l’émergence des réseaux commerciaux dits “sociaux”, on pourra relever sans peine la création de toute pièce de 850.000 mannequins.

Ces gens qui collectionnent, tels des pokemons, 3000, 4000, 5000 contacts voire bien d’avantage sur d’autres plateformes, ne possèdent strictement rien à apporter, le plus souvent, en terme de réflexion sur le monde à part leur petite personne.

Ce sont des profils le plus souvent très réfléchis, entièrement basés sur une esthétique creuse, avec des poses creuses et des pensées totalement creuses. On les penserait toujours entre deux avions, entre Paris et Milan, mais la plupart sont de sublimes riens de la société et sont en réalité, malgré toute la foule les applaudissant chaque jour, seuls comme des chiens.

Il s’agit de l’un des pires pathétiques spectacles que ce réseau puisse offrir, ces individus frappés de collectionnite “d’amis” ou de “fans” possèdent la richesse intérieure d’un bidet.

Tous se la pètent avec des marques, des destinations vacances, des voyages imaginaires ou enjôlés, tout n’est qu’apparence et spectacle, tous les “coeurs” sont bidons, les “je t’aime”, des formules marchandes, les “t’es trop belle” ou “t’es trop beau” la marque de sociétés factices et totalement déjantées, louant le mépris des autres et surjouant un star system après lequel ils courent désespéramment.

Au delà des petits narcisses et des individus souffrant d’une ou de plusieurs addictions, vous trouverez également un nombre considérable d’individus souffrant de problèmes psychologiques, dont certains sont sévères et chaque jour, ces individus en mal d’amour et de reconnaissance personnelle, jouent aux stars emballés dans des apitoiements pudibonds du grand spectacle de leur propre néant et de leur impudeur sans limite rétrocédés gratuitement à des multinationales.

Un individu, quel qu’il soit, possédant 4000 contacts, 4000 “amis”, ne peut être qu’un individu infréquentable, factice, sans grandeur d’âme et le plus souvent, dépourvu de toute humanité.

Laissons ces gens dans leur grand Néant sidéral, virons-les de nos contacts et laissons ces petits narcisses observer seuls leur propre laideur dans leur miroir déformant.

Ci-dessous, quatre profils type que l’on croise par centaines de milliers sur les réseaux commerciaux dits “sociaux”. 

Imagine

Imagine une ingénue bien née qui s’appelle Bérénice et qui a étudié au Lycée Saint Joseph de Sainte Marie de la Providence et imagine que c’est écrit sur un panneau accroché à son cou. Imagine qu’elle a un master d’études supérieures dans la Communication et imagine que c’est écrit dessus. Imagine que Bérénice s’installe chaque jour, du soir au matin, sur un parking Auchan depuis une estrade et qu’elle a derrière elle 3400 personnes qui sont contents quand elle est contente, tristes quand elle est triste, qui se marrent quand elle se marre et qui trouvent super qu’elle trouve un truc super. Imagine que Bérénice Pray Paris, Qu’elle pray Nice, qu’elle pray Notre-Dame qui crame quand Notre-Dame crame, imagine qu’elle adule Raoult quand il faut aduler Raoult, imagine que Bérénice pense que la solution est en nous ou plutôt en vous, imagine qu’elle est super dégoûtée d’avoir appris que les ragondins moustachus à peau rose sont en train de disparaître en Amazonie et imagine qu’elle conseille à tout le monde de donner 1 centime pour les pauvres sous forme de micro-dons quand elle paye son repas libanais tantrique sous-protéiné 39€99 pour faire un compte rond. Imagine 3400 personnes applaudissant en cœur à sa nouvelle coupe, qui est vraiment super, imagine 3400 personnes exultant à l’idée de savoir qu’elle a passé cet été trois semaines en Sardaigne et qu’elle a trouvé récemment une super échoppe militante qui produit des sacs à main recyclés grâce à des pneus de bagnoles électriques et imagine que des Bérénice comme ça, sur des parkings, il y en a 350.000.

Imagine Jessica, serveuse en chef au restaurant 3 étoiles “Le fin du fin Gourmet”, qui a étudié au collège Sainte Marie de Sainte Jeanne du Saint Père Joseph qui êtes aux cieux et qui s’est arrêtée là, et imagine que ce soit écrit sur un panneau et qu’elle le porte chaque jour autour du cou, imagine Jessica qui s’est installée sur un parking Leclerc, en H24, sur une estrade et qu’il y a tous les jours 2400 personnes qui viennent la voir et l’applaudir et lui glisser à l’oreille “t’es la plus belle”, “profite bien ma belle”, “oh que tu es belle”, “tu es la plus belle des plus belles” et que Jessica, elle a un super gros caractère très fort et même que c’est une Madame Connasse et tous les jours, imagine qu’il y a 2400 personnes en liesse qui l’encouragent à rester une Madame Connasse et en riant de bon cœur qu’elle est une Madame Connasse qui a un super caractère de star et tout et tout. Imagine que ses 2400 fans, ils sont trop trop contents pour elle qu’elle ait dégoté une coque siloconée Chanel certifiée Apple en partenariat avec Dior sur ventresprivées.con et qu’elle a trouvé un adaptateur chez Orange pour la fixer sur le tableau de bord de sa 206 blanche d’occasion et que c’est trop stylé et imagine qu’il y a 2600 personnes qui, sur le parking, répètent en cœur “ouais, c’est trop stylé”, “trop stylé, trop stylé!”, “Oui, oui, oui c’est trop stylé!” qu’ils chantent en cœur et imagine que sur les 2600, y’en a 140 qui ont découpé des gros cœurs en carton sur des boites de chaussures Zalando et qu’ils les ont coloriés en rouge vif avec des rouges à lèvres Sephora et qu’ils les lèvent tous en rythme en sautillant comme des cabris et en fredonnant, comme au stade de Liverpool “Oui, oui, oui, trop stylé, trop stylé, trop stylé!” et imagine que Jessica leur réponde “Merci du fond du cœur les amis, c’est si bon d’avoir autant d’amis fidèles et sincères autour de soi, je vous aime!” et imagine que des Jessica, il y en a 350.000 avec 350.000 parkings de 3000 personnes qui changent de parking toutes les vingt minutes pour aller applaudir une Nouvelle Star.

Imagine Kevin, le Kevin aux 5000 fans, que l’on devine à peine derrière ses Ray Ban, la photo date de l’an dernier quand il a fait un séminaire Oscaro à Djerba, imagine que Kevin, il a écrit autour de son cou qu’il s’est arrêté à l’école au niveau du LEP mécanique et jantes 19 pouces à taille basse de Trifouillis les Oies, imagine que Kevin s’installe tous les jours sur ce gigantesque parking Norauto, sur le toit d’une audi TT noire de 350.000 kilomètres avec des jantes 25 pouces, généreusement prêtée par son pote Kevin, qui est directeur général des responsables d’achats en chef au rayon électricité-voitures à Auchan et qui a chaque jour 1400 personnes qui viennent l’admirer et le prendre en photo, imagine que Kevin, le vrai, pas Kevin qui lui prête l’audi de Jacky à 1400 fans, pas Kevin qui a une chaîne Youtube avec 250.000 abonnés qu’il tient avec deux autres potes, le premier s’appelle Kevin, qui est devenu célèbre sur internet en faisant des vidéos live de GTA en mettant des jantes 26 pouces sur sa 406 rabaissée et en faisant des courses-poursuite avec les flics, l’autre pote, qui s’appelle Kevin, a une chaîne Youtube avec 140.000 followers, c’est le premier sur la toile à être parvenu à monter des jantes de 28 pouces sur une Fiat 500 et bien imaginez ces trois potes, à commencer par Kevin, pas celui qui possède 250.000 abonnés, non, pas celui qui possède 1400 fans, non, Kevin, le vrai, celui qui a 5000 fans qui le suivent en H24, c’est lui qui a eu l’idée de créer une chaîne Youtube avec ses deux potes, Kevin et Kevin, où ils se mettent en scène tournant en ville en arrivant à bord d’une super Megane sport rabaissée avec jantes de 24 pouces à la recherche de toutes les Jessica et imagine que ces Kevin, dès qu’ils voient que Jessica est intéressée par le fait de faire un tour de Mégane, ils la toisent pour se foutre de sa gueule en expliquant aux milliers de fan que Jessica, elle n’est pas sincère dans son amour avec les Kevin qu’elle croise dans la rue et qu’à elle, tout ce qui l’intéresse, c’est pas Kevin, encore moins Kevin ou en aucun cas Kevin, mais de s’installer sur le siège passager pour frimer en ville à bord de la Megane rabaissée sport, ce qui prouve bien que les Jessica sont fausses et perverses dans leur amour pour les Kevin et qu’elles, elles ne pensent qu’à se taper des tours de Mégane et non des Kevin célèbres sur Youtube!

Imagine Jean-Gontran, fils de Pierre Louis-Philippe et de Marie Louise Bérénice Saint Gonzague de l’Espérance des Maisons du même nom, imagine que Jean-Gontran, son papa lui a payé la meilleure école de commerce après que daddy, son père adoptif, lui ait payé une année aux states. Imagine qu’il porte un panneau écrit et accroché autour du cou, pour dire à ses 4500 fans de ne pas le déranger car il est en vacances tout l’été en Sardaigne et imagine que chaque jour, Jean-Gontran bêche ses 4500 fans debout sur le toit d’une Mustang noire modèle 2021 rabaissée mais sobre, qui fait pas Jacky, avec des jantes de 23 pouces, mais sobres, qui font pas Jacky, imagine 4500 personnes en transe quand Jean-Gontran a officiellement une nouvelle fiancée, la huitième depuis le début de l’année, imagine qu’elle s’appelle Bérénice et qu’elle a 5000 fans qui la suivent tous les jours, sur le parking géant du Mac Donald et qui tapent du pied en rythme en écoutant de la musique médiévale, en écoutant les conseils bio de l’aristocrate Louis de Funès, imagine que cette fois c’est sérieux entre Jean-Gontran et Bérénice, ça fait déjà deux semaines et ça dure, ça dure, ce soir, ce sera la date anniversaire de leur rencontre à la fête donnée par l’école supérieure de commerce et en communication donnée au château de Blois, loué et privatisé pour l’occasion, imagine que les 5000 fans de Jean-Gontran croisent les doigts car cette fois, c’est du sérieux, ça va durer, c’est sûr. Imagine que l’an dernier, Jean-Gontran s’est trouvé pour la première fois de sa vie un job d’été, il a enseigné le catamaran biologique et recyclable à des chefs scouts priapiques de 18 ans et demi dans la baie d’Arcachon et c’était Kevin qui conduisait le bus avec des jantes 28 pouces. Imagine que Jean-Gontran s’est confessé il y a trois ans à l’occasion de son séminaire de survie dans les Alpes avec la Paroisse Saint Jean de Marie Joseph de la Providence et imagine, quoique peu concupiscent, qu’il ait mis dans la confidence de sa confesse ses 4500 fans, à savoir que lorsqu’il était jeune, il avait élaboré seul en partant de rien depuis le garage familial de 300 mètres carrés contenant 7 voitures dont trois de collection, dont une avec des jantes 24 pouces, en taille basse, et bien imagine qu’il avait élaboré, c’était il y a une éternité, il y a trois ans déjà, un drone capable d’aller espionner le club house féminin du centre d’équitation voisin et c’est là qu’il avait pris, depuis le drone et à son grand dam, 4342 photos notées individuellement sur un fichier excel de 8 Go, du fessier moulant de Bérénice, pas la nouvelle, une autre, sautillant sur sa monture à grandes oreilles et qu’il avait expliqué, en larmes, au prêtre du séminaire, qu’il ne savait pas ce qu’il lui avait pris, que plus jamais il ne recommencerait et que ses 4500 fans, à l’apprise de cette nouvelle effroyable, étaient tous en larme, prayant et prayant encore de toutes leurs tripes, pour que plus jamais Jean-Gontran ne puisse redevenir aussi pervers, en fantasmant odieusement sur les fessiers moulants des Bérénice du club d’équitation voisin.

Ferme les yeux et imagine, all the people ♪♫♪♫

Tu es sur facebook.