La propagande anti-masque et niant la pandémie vient de l’extrême droite

Quand vous allez en France actuellement, dans n’importe quel supermarché, vous trouverez, le plus souvent, 100% des gens qui portent un masque. Partout, dans les commerces et ailleurs, dans tous les lieux ouverts au public, la quasi totalité suit scrupuleusement et à raison, les consignes de porter un masque et ce au but d’éviter un retour massif de la pandémie qui nous propulserait dans une nouvelle phase de confinement.

Or si vous regardez un grand nombre de profils sur des réseaux commerciaux marchands comme facebook, vous trouverez un nombre considérable d’individus diffusant de la propagande complotiste, c’est-à-dire d’extrême droite, visant à discréditer le port du masque ou même, pire encore, à faire la négation de l’existence de la pandémie.

Pourquoi un tel décalage entre la réalité et ce que l’on peut constater sur les réseaux commerciaux dits “sociaux”?

Parce que ces réseaux  commerciaux font l’objet depuis près de vingt ans, d’un gros travail de propagande. Propagande facilitée avec les réseaux dont l’influence a été amplifiée par la contre-révolution fasciste des Gilets Jaunes mais aussi pendant le confinement, où cela a été sur le net marchand, un vrai festival de propagande complotiste.

C’est là que l’on reconnaît et identifie parfaitement le bord politique d’où viennent toutes les idioties dangereuses mais aussi l’origine sociale de ceux qui les créent.

Car faire la négation de la pandémie, c’est faire la négation de la constatation actée et scientifique, de l’existence de la pandémie et du nombre important de morts qu’elle produit partout dans le monde.

Mais c’est aussi diffuser une croyance, car les complotistes sont des croyants avant tout, des gens qui pour beaucoup, ont eu à subir une éducation religieuse ou un milieu social ne s’étant pas débarrassé des croyances, notamment à cause d’un niveau d’instruction très faible, diffuser une croyance, donc, qui en réalité sacrifie, le mot est très religieux, toute une partie de la population en faisant et en diffusant cette négation du réel, à savoir les plus faibles et les plus âgés.

On entre là parfaitement dans les schémas d’une pensée d’extrême droite où seuls les plus forts, les bien portants, les plus jeunes survivent et les personnes affaiblies ou âgées meurent. Il s’agit d’une logique parfaitement barbare et inhumaine qui entre totalement en phase avec la pensée d’extrême droite.

La devise des hommes du dictateur Franco était “Viva la muerte”, vive la mort, en français.  Il faut également se souvenir du sort que réserva Hitler aux handicapés, dictateur à la tête du régime le plus réactionnaire de l’Histoire de l’humanité.

Diffuser de la propagande anti-masque et complotiste, faisant la négation de l’existence de la pandémie, c’est se placer du côté de la mort.

Ceux qui respectent ces consignes et se privent de partager et de diffuser toutes les âneries conplotistes, quant à eux, se sont mis dans le camp de la solidarité avec tous et toutes et de la Vie.

L’une des raisons pour lesquelles l’extrême droite complotiste diffuse de la propagande anti-masques et faisant la négation de l’existence de la pandémie, relève, on vient de le voir, de la volonté de laisser mourir les plus faibles et les personnes âgées, qui sont majoritairement touchés par la pandémie.

MAIS la raison essentielle est économique et relève de la défense des intérêts économiques de la classe privilégiée.

En effet, ce sont le plus souvent, des gens issus de “bonnes familles” qui créent chaque jour de la propagande complotiste.

Vous rencontrerez peu d’ouvriers, d’employés et de chômeurs, voire quasiment jamais, qui passent des heures à bourrer des pages de réseaux commerciaux, des blogs, des sites, de mensonges.

Il faut également préciser qu’un nombre non négligeable de ces complotistes souffre de troubles psychologiques plus ou moins graves. Dans les cercles de droite et d’extrême droite, la mise sous domination des couches inférieures obéit à une nécessité absolue. Il faut avoir en permanence autour d’eux ou plutôt, sous eux, des jardiniers, des gens de maison, des gens pauvres prêts à défendre les intérêts des riches.

La VRAIE raison de tout ce travail complotiste relève de la défense d’intérêts économiques.

Car beaucoup l’ignorent, mais le bilan annuel d’une économie nationale est un jeu à somme nulle.

Cela signifie que lorsqu’une piscine privée sous une immense véranda de verre se construit pour un riche quelque part dans le pays, c’est automatiquement de l’argent en moins pour enlever l’amiante des écoles des quartiers pauvres, construire des logements ou augmenter les minimas sociaux.

Chaque euro pillé par les riches et pour leur bon plaisir, que ce soit sous forme de villa, d’or, de luxe, d’assurances vie, de patrimoine, d’actions, c’est de l’argent en moins pour la grande masse de la population qui ne possède pas tout ça.

Ainsi, ces complotistes, quasiment tous issus de familles riches ou aisées, tous d’extrême droite, diffusent de la propagande anti-masque et faisant la négation de la pandémie au but de faire sciemment mourir les plus faibles et les personnes âgées. Et en les faisant mourir, quel est leur but, à ces pourritures?

Faire remonter l’argent qui est dépensé pour les plus faibles et les personnes âgées dans leurs poches. Car eux, ils le savent que l’économie d’un pays est un jeu à somme nulle.

Tout l’argent qui n’ira pas pour soigner et aider, solidairement, les plus faibles et les personnes âgées, c’est de l’argent qui revient automatiquement, presque, dans les poches des plus aisés et des plus riches.

Voilà pourquoi on trouve autant de fils à papa et de fifilles à papa qui diffusent massivement la propagande de l’extrême droite sur la pandémie du COVID.

Oui, ils sont inhumains et abjects, à dégueuler et à baffer.

Ne gardez pas dans vos contacts quelqu’un qui partage la propagande anti-masque et niant l’existence de la pandémie, ce sont des fascistes de réseaux commerciaux.

Les Enragé-e-s