Ces hommes sont des triples héros

Oh que oui ils peuvent être fiers, ces valeureux représentants des forces de l’ordre, ils sont rentrés le soir même chez eux, le buste gonflé, le menton en bandoulière et le regard lointain, inénarrables héros des temps modernes, pantomimes drapés d’un bleu roi au service des marchands d’alcool, ramenant la jeunesse dans le droit chemin de la binouze et du Ricard, oh que oui cette érection picturale de plante doublée d’une nature morte du plus bel effet, ne laissera plus se dépraver notre jeunesse qui ne demande qu’à engloutir à vil prix des shooters dans des boites de nuit surchauffées où ces patrons altruistes ont même pensé à offrir de l’eau chaude dans les toilettes à nos âmes perdues, pour les ramener, eux aussi, dans le droit chemin d’une picole nationale de bon aloi. Ces hommes sont des héros, oui des héros.

Au péril de leur vie, ils ont démantelé ce trafic de dimension internationale et grâce à eux, le trafic de shit, d’armes et de prostitution peut enfin respirer quelques temps. Ces valeureux policiers aiment et conseillent vivement à la jeunesse de se goinfrer de shit coupé aux médocs et à la paraffine avec une belle fumée bien noire visible à plusieurs dizaines de kilomètres comme au bon vieux temps des bombardements américains en Irak. Le business de shit du roi du Maroc peut pousser un gros ouf de soulagement, ces surhommes d’une bravoure inouïe ont sapé de façon définitive la récolte de ce forcené qui allait très probablement engranger, grâce à la revente de ce précieux butin, des millions de dollars.

Bravo, encore bravo à vous qui avez bravé tous les dangers, l’un des pots par exemple, aurait parfaitement pu se démouler et écrabouiller inéluctablement vos orteils, or c’est votre police scientifique qui vous a permis de vous jouer de tous les pièges et de transporter le magot à deux voire à trois pour chaque plant et ainsi nous permettre de goûter à ce cliché qui fera date dans la lutte contre la drogue et les cartels de Colombie. C’est un superbe métier que vous faites, le monde entier vous envie quand vous levez si haut le menton que vous pourriez toucher le plafond d’un photomaton. Bravo et merci, on va finir par tous les serrer ces fumeurs de joints, Marcel qu’est-ce que je te sers? Ricard? Robert, un Ricard comme dab? Gégé, apporte les glaçons, on va mettre la photo sur facebook!

A lire en complément, notre lettre ouverte aux élus sur la légalisation du cannabis en France, c’est à découvrir ici