Quand Valérie Damidot fredonnait “Petit Poney” sur M6

Elle ne savait tout simplement pas.

Seuls les plus politisés connaissaient le virage extrême droitier de Dieudonné et ce dès 2006, avec sa venue à la fête du Front National le 11 novembre et où on le voit poser avec des membres du DPS (service d’ordre du FN, véritable milice paramilitaire d’extrême-droite).

Le sketch de Dieudonné  intégrant le titre Petit Poney, quant à lui, date de la fin des années 2000, le single sortira quant à lui en 2014 édité chez E-Quenelle, la maison de disque de Dieudonné.

Valérie Damidot ne savait obligatoirement pas puisque ces dernières années, on l’a vue poster sur tweeter un message assassin contre les identitaires « Un bon pétard là dessus, et hop ! Tous à la maison les identitaires », on l’a vue soutenir les femmes battues ainsi qu’apposer courageusement son nom sur une liste de 50 personnalités du show business se battant sans relâche contre l’homophobie ou encore attribuant récemment à Yann Moix un “micro kiki” après que celui-ci ait avoué publiquement être “incapable d’aimer une femme de 50 ans. Ce n’est pas possible. Je trouve ça trop vieux”.  Valérie Damidot, décidément engagée à fond sur tous les fronts, avait lancé à l’écrivain repenti un: “Wesh, gros, nous les quinquas on n’a pas non plus envie de ton micro kiki”. Ce à quoi celui-ci avait promptement répondu: “”elle disait que j’étais affublé d’un appendice reproducteur que la tombola génétique, atrophiant cette portion pourtant stratégique de mon anatomie, avait rendu proche en taille de celle du surmulot” Une joute de haute volée qui avait passionné pendant plusieurs jours la France entière, à un point tel que le magazine “militant” auféminin.com en avait relayé les meilleures feuilles

Désormais fraîchement débarquée sur TF1, c’est pendant des années, sur la chaîne de droite patronale M6 qu’elle a entrepris un combat courageux que peu de stars avant elle ont porté, celui de refaire face à des caméras la totalité du parc immobilier français, parc se trouvant, il est vrai, dans un sale état. Elle jettera l’éponge, devant l’immensité de la tâche, au bout de quelques années mais c’est l’intention qui compte, après tout, non?

Valérie Damidot tout comme ces artisans ne savaient pas, tout simplement, très probablement en raison d’horaires de travail surchargés (à droite, on se lève le matin avant tout pour BOSSER) car le vrai positionnement politique du fraudeur fiscal multi-décidiviste Dieudonné a mis plus de quinze ans à être intégré par les masses profanes et par les gens de télé. Encore de nos jours, certains dieudonnistes sincères ignorent totalement qu’il est d’extrême droite et estiment que c’est “juste de la déconne”, “de la pure provoque” et le suivent non plus sur Youtube après que sa chaîne ait été fermée en juin dernier, mais sur facebook, un réseau commercial dit “social” spécialisé dans la banalisation des idées d’extrême droite. Sans facebook, les Gilets Jaunes n’auraient très probablement pas existé plus de quelques semaines.

Non, Valérie Damidot et ces courageux artisans de télé ignoraient tout de ce sketch, ils se sont contentés de voir dans “Petit Poney” un titre innocent et enfantin, sans se douter un seul instant que celui-ci ait pu faire partie d’un énième sketch à caractère antisémite de Dieudonné.

Ceux qui entendaient trouver quelque incohérence chez nos stars de télé en seront pour leurs frais.