C’est quoi au juste les Enragés?

ARTICLE EN CONSTUCTION 

C’est un article qui sera riche en informations et très dense, un article où on apprendra des choses et où l’on sourira aussi. Des textes, des photos, des captures d’écran et sans doute quelques vidéos.

Quand celui-ci sera terminé, il sera épinglé en première page du site. Vous pourrez venir le consulter régulièrement car il sera complété en temps réel.

Une part de nos archives sera consignée ici. Cet article permettra de comprendre beaucoup de choses tout en suivant le périple de la page qui a démarré le 13 février 2013. A travers ce bilan et bien plus encore, de ces sept années d’engagement total, il sera également possible de se construire une pensée solide au but de mieux appréhender la complexité de la période.

Les lecteurs les plus réguliers de la page et du site vont eux aussi apprendre beaucoup de choses. Après la censure de notre page sur un réseau commercial dit “social” célèbre, nous reprenons ici notre liberté. Des clés pour comprendre les choix et les non choix qui ont été faits. Et pourquoi pas quelques pistes concrètes au but de dessiner un horizon tirant une tangente vers l’Egalité et la Liberté.

“C’est quoi au juste les Enragés” sont les mots d’Alain Soral qui est venu intervenir sur notre page un mardi soir peu après 23 heures. Son commentaire n’est resté en ligne que quelques minutes avant d’être supprimé, son auteur banni.

De nombreuses révélations à suivre dans cet article qui sera épais.  C’est un article qui sera utile aux employés, aux ouvriers, aux précaires, aux stagiaires, aux chômeurs, aux intérimaires, aux saisonniers mais aussi à tous ceux et à toutes celles qui entendent avec eux aller vers le Beau, le Juste, le Vrai en visant l’Egalité par la Liberté, en visant la Liberté par la Solidarité, quelle que puisse être la classe de naissance ou la position sociale actuelle de chacun. Cet article s’adresse en réalité à tous les individus sans exception. Il ne pense pas l’individu enfermé pour l’éternité dans sa fonction ou dans sa position. Aucun ouvrier ne sera défini par sa fonction productive d’ouvrier. Nous sommes bien d’avantage que la position sociale que l’on occupe. Bien d’avantage.

Nous avons en notre possession la totalité des archives de la page qui fut hébergée sur un réseau marchand dit “social” au but d’affronter à cœur le Complotisme de là où il était propulsé, en voici quelques extraits pour vous faire patienter:

Les Enragés a actualisé son statut.

Approchez donc, frères et sœurs empilés verticalement sur cette page, approchez donc et écoutez ce message.

Ce jour est, il est vrai, un peu particulier. Cette date résonne tout particulièrement en cette journée. Nous sommes le 19-09-2019 et non, décidément non, cette date n’est pas une date comme les autres.

Cette date, c’est celle de l’anniversaire d’un compagnon des Enragés. Il s’agit donc d’une journée pleine de joie et d’émotion que nous aimerions communiquer en ce jour si particulier.

Alors bien sûr, aucun de nous n’a mis sa vraie date d’anniversaire à l’occasion de nos inscriptions sur les différents comptes bidons qu’on enchaîne depuis des années. Et alors? La journée posséderait moins d’attrait si celle-ci ne pouvait être prouvée par une photocopie recto-verso du livret familial? Cette fête serait donc moins légitime uniquement parce qu’elle s’extrairait quelque peu d’une simple validation administrative? N’est-ce pas l’intention qui compte avant tout et non le geste à date programmée? Un écart de deux jours semble parfaitement admis, pourquoi ne pas étendre cette minuscule liberté à deux mois? Pourquoi ne pas décréter administrativement huit anniversaires par an, histoire qu’on soit sûrs de ne pas s’ennuyer? Ne faut-il pas être en proie, actuellement, à un ennui sordide, pour s’évertuer à continuer la lecture d’un texte aussi con? Vous n’avez pas la bouffe à faire ou quoi? Ouais, ouais, ouais, les pizzas, c’est un peu la solution de facilité.

Approchez s’il vous plaît et merci de vous décaler légèrement vers la gauche pour accueillir les nouveaux entrants. Vous trouverez sur votre droite des quiches militantes alternatives et à la fin du discours, une surprise.

Mais avant cela, on vous demandera de vous lever lentement, si vous le pouvez et en respectant le silence de la pièce En levant les yeux au ciel, vous allez progressivement accompagner vos bras dans la lourdeur de leur poids et basculer légèrement vers l’avant en levant le pied droit délicatement. Puis, après avoir pris une respiration la plus longue possible, nous allons tous chanter en chœur “Goulou! Glou-Glou! Glou-Glou!”.

Vous voyez, c’est terrible ça hein. Dès qu’on vous met dans une église ou devant un gâteau d’annif, il est vraiment possible de vous faire faire n’importe quoi…

Bon anniversaire!

19 sept. 2019 à 17:12

Les Enragés a actualisé son statut.

Les Enragés en chiffres c’est:

1.300.000 visiteurs uniques et 18 millions de visites sur l’ancienne mouture de notre site. Allez voir le nouveau!

Plus de 100 millions de vues sur facebook

Près de 50.000 messages modérés, jusqu’à 300 menaces et insultes par jour les premières années.

Des articles qui ont fait entre 80.000 et plus de 100.000 lectures (Rabhi, Nuit Debout, Watson) le tout avec zéro euro de budget.

Trois ans avant les gilets jaunes, on annonçait la possibilité de frondes réactionnaires localisées.

Huit mois avant les gilets jaunes, l’un de nous donnait une conférence à Toulouse qui détaillait avec précision, le mode opératoire qui allait être celui des Gilets Jaunes.

12 jours avant les gilets jaunes, on qualifiait avec exactitude la nature politique de ce mouvement.

Pas si mal pour des précaires autodidactes “qui n’ont rien compris à rien”, non?

23 juin 2019 à 19:25

Le 13 février 2013, nous décidons d’intervenir sur ce réseau marchand. Notre constat à l’époque est très négatif. Des centaines, des milliers de pages conspirationnistes font la pluie et le beau temps sur ce réseau depuis des années.

Nous allons ainsi nous organiser au but d’affronter quotidiennement une par une ces pages ainsi que les thématiques mobilisées par ces pages et sites.

Notre action est rendue plus difficile encore par le fait que nous sommes les seuls, à l’exception de quelques pages antifn (et qui possèdent le défaut de se concentrer sur le seul FN), à engager une action conséquente qui nous emmènera à avoir à modérer près de 50.000 messages.

L’audience de la page dépassera largement les 100 millions de vues avec des pics à 4 millions de vues par semaine. Notre action est alors totale, c’est-à-dire qu’elle s’attaque sans limite préalable aux réseaux marchands dans leur masse, sur la totalité ou presque des champs politiques existants,

Celle-ci va durer trois ans, en H24, 365/365 jours avec une organisation par rotation.

Nous avons servi de page motrice à quantité de pages en produisant beaucoup de matière militante, en défrichant des pans idéologiques qui n’étaient contestés par personne, notamment une écologie et notamment un altermondialisme penchant de plus en plus fortement sur son flanc réactionnaire.

Nous avons été ceux qui ont vulgarisé une critique radicale de l’anthroposophie, avec des articles à plus de 80.000 lectures, ce qui finira par obliger le diplo à lâcher Rabhi.

Nous avons co-produit le dossier qui fera descendre Paul Watson et Sea Shepherd de son piédestal.

Nous avons organisé depuis le net la riposte face à la journée d’appel fasciste du 14 juillet 2015.

Nous avons participé à désagréger le nuage fasciste en égratignant fortement le masque Anonymous qui était devenu un signe de reconnaissance d’une partie de la fachosphère.

Nous avons en outre participé à imposer la pratique d’une modération plus féroce en faisant comprendre aux admins abonnés à la page que les flux d’interventions sur la chose politique et sur des sujets sensibles ou conflictuels ne sont pas “naturels” et qu’il ne fallait pas hésiter à tailler dans le lard. (en gros)

Certains journalistes viennent chercher des compléments d’informations dans nos dossiers, il y a eu Libé, France 3 et Canal+

Début 2016, début du mouvement contre la loi Travail puis rapidement, le phénomène politique non identifié des Nuits Debout.

Devant la Confusion démoniaque qui règne sur ces places, dans la perspective que celle-ci puisse saper le mouvement réel d’opposition au gouvernement, dans l’anticipation que celles-ci puissent emmener à la création d’un parti fascisant de type 5* de l’italien Grillo, nous décidons de sortir en moins d’un mois le dossier Nuit Debout avec plusieurs collectifs libertaires antifascistes.

Ce dossier dépassera les 100.000 lectures, il s’agit de notre contribution historique principale au mouvement ouvrier.

Il s’agit aussi d’un sacrifice numérique puisqu’en nous attaquant à une gauche alter en état de brunissement avancé, nous nous coupons d’une certaine “gauche” présente sur les réseaux et devenons la proie d’une pluie d’attaques venant de toute la Gauche du Capital et de toute l’extrême-gauche du Capital, maos et staliniens y compris.

Depuis plus de six ans, nous fournissons quotidiennement des armes de défense intellectuelle à nos lecteurs au but de dissiper l’épais brouillard d’incompréhension politique sur la période, que l’extrême gauche du Capital s’applique quant à elle, à densifier du plus qu’elle le puisse.

Nous sommes de simples passeurs, nous ne faisons que passer. A vous lire, certains ont pu, au fil des années, se construire une pensée solide.

Nous sommes le 26 février 2019, il est minuit 42, vous êtes sur une page publique sur un réseau où le privé n’existe pas.

Nous sommes des révolutionnaires libertaires. Nous affrontons les idéologies du Capital, le fascisme, le stalinisme, les structures, les systèmes oppressifs.

Pour nous, la Liberté n’est pas qu’un vain mot.

Bienvenue à vous!

25 févr. 2019 à 23:42

Le mouvement “Les Enragés” a réellement existé pendant la Révolution française. C’est un fait historique qui est souvent passé sous silence ou minoré mais ils firent partie des moteurs du processus révolutionnaire. Ils étaient à gauche des Montagnards et représentaient au plus près, les revendications du peuple parisien. Pourquoi se nommèrent-ils ainsi? Ce fut un pied-de-nez à leurs adversaires politiques qui, pour tenter de les disqualifier, évoquaient leur “rage”. C’est en réponse à ces infamies qu’ils choisirent de se nommer “Les Enragés”.

Pourquoi notre page se nomme Les Enragés?

Parce qu’en 2013, facebook n’avait pas du tout la même configuration. Les pages conspirationnistes et complotistes régnaient en maîtres sur l’info “alternative”, un grand nombre d’entre-elles s’abreuvaient à la mythologie de la Révolution française. Parallèlement à cela, contrairement à l’Espagne, le mouvement des “Indignés” en France fut quasi entièrement squatté par les confusionnistes et les fascistes. Il fallait un nom plus fort que l’indignation. En outre, l’une des pages conspirationnistes d’extrême droite que nous avions identifiée comme montante, était “Les moutons enragés”. Le choix du nom Les Enragés permettait enfin, de nous situer à gauche des robespierristes.

extrait:

Marat, dans son journal Le Publiciste de la République française du 4 juillet 1793, décrivait les enragés de la façon suivante : « Ces intrigants ne se contentent pas d’être les factotums de leurs sections respectives, ils s’agitent du matin au soir pour s’introduire dans toutes les sociétés populaires, les influencer et en devenir enfin les grands faiseurs. Tels sont les trois individus bruyants qui s’étaient emparés de la section des Gravilliers, de la Société fraternelle et de celle des Cordeliers : je veux parler du petit Leclerc, de Varlet et de l’abbé Renaudi soi-disant Jacques Roux ». En plus de ces trois hommes, on peut aussi citer Pauline Léon et Claire Lacombe, toutes deux membres des républicaines révolutionnaires.

Voilà pour la petite Histoire.

Bienvenue à tous les nouveaux, nous avons dépassé ce soir les 37.000 abonnés, merci de votre confiance après toutes ces années!

22 nov. 2018 à 20:55

A suivre…