TOP CONSPIS [la Rétro 2020]: Ils nous ont quitté cette année

Pour certains ils nous ont fait rêver, parfois et sans doute plus encore, ils sont les témoins de passés révolus, les glorieux artisans d’œuvres majeures avec lesquelles il fut peut-être possible d’entretenir des liens affectifs forts. Mais comme chaque boss de fin dans un niveau de jeu vidéo, les stars possèdent toutes un point faible. Cela se gâte hélas un peu quand on apprend qu’elles ont toutes plus ou moins le même: une incapacité congénitale à parler de la chose politique sans irrémédiablement se gaufrer. Laissons donc, de grâce, les stars raconter leurs vacances en Sardaigne chez Drucker, tout du moins quand celui-ci entamera la seconde moitié de sa carrière en 2021 mais cessons donc d’espérer pouvoir entendre d’eux des pensées élaborées et clairvoyantes, ils en sont, pour la plupart, totalement incapables.

Et c’est précisément pour ça qu’on les aime! Pour leurs déclarations affligeantes totalement à côté de la plaque! Pour leurs sorties à l’emporte-pièce laissant totalement sans voix! On les kiffe parce qu’ils osent dire tout haut ce qui se chuchote à peine dans les pires PMU de la Marne! On les adule pour leur incroyable faculté à servir d’échos vibrants à toutes les niaiseries que produit la période. Ils sont géniaux! On les adore! On se régale d’avance à la recherche de la nouvelle star qui va répéter, tel un perroquet, la nouvelle théorie douteuse tournant sur les pires sites complotistes. On les vénère pour leur moralisme creux et cette incroyable capacité à laisser choir en permanence des banalités sincères.

Ils nous ont quitté cette année

Au chapitre des disparitions corps et âme dans le complotisme, la rétrospective 2020 nous gratifie d’une affiche extraordinaire, que peu de producteurs pourraient se permettre de réunir sur un tournage.

Honneur à l’une des plus grandes actrices du cinéma français, Juliette Binoche qui déboule directement à la première place avec son délire complotiste carabiné sur le COVID-19, les vaccins et la 5G, qui a pu ainsi nous démontrer sa capacité à synthétiser et à démocratiser de la matière complotiste usuelle, une vraie rebelle! Sans conteste la perche de l’année, un grand bravo à Juliette!

Respectivement seconde, troisième et quatrième, Sophie Marceau, Christophe Willem et Carla Bruni font une entrée remarquée dans le TOP CONSPIS après avoir accueilli favorablement la sortie du film Hold-Up de Pierre Barnérias, production à très gros budget qui fait très probablement de ce film, le film complotiste le plus cher de toute l’Histoire du cinéma français.

On apprend ainsi par le magazine d’investigation Closer, que sur son compte Instagram, Sophie Marceau a en effet relayé l’affiche de Hold-Up, ajoutant notamment en légende de la publication un lien afin de le voir. “‘Ils’ nous appellent inutiles…”, a-t-elle simplement ajouté.

Et si Christophe Willem a salué son “courage” de relayer ce documentaire qui “ne laisse pas indifférent”, certains de ses fans se sont dit choqués par un tel relais, tandis que Carla Bruni-Sarkozy a “liké” la publication.

Parmi les nombreux acteurs fauchés par le complotisme, on retiendra la disparition regrettée d’Albert Dupontel pour son soutien actif à l’activiste antisémite Julian Assange.

On découvre d’ailleurs la vidéo de soutien à Assange d’Albert Dupontel publiée depuis la page complotiste extrêmedroitisante Vécu, média ayant émergé avec le mouvement des Gilets Jaunes, drainant derrière lui une quantité importante de complotistes de réseaux commerciaux et mettant en scène les élucubrations narcissiques de Gabin Formont, qui se définit lui-même comme “ni de gauche, ni de droite, ni d’extrême droite” et dont le contenu, le plus souvent improvisé par un “travail” de reporter maladroitement singé, ne s’embarrasse pas de la moindre cohérence pourvu que celui-ci penche très à droite.

Autre star consacrée par le média complotiste Vécu, Stomy Bugsy, que certains auraient pu penser décédé depuis de longues années maintenant, qui fait un come back remarqué avec une tirade bouleversante contre le port du masque.

Stomy Bugsy nous embarque ici sur les sphères complotistes avec un acting franc du collier et engagé, sans doute son côté “militant” refaisant surface et galvanisant littéralement le public crédule de Vécu. Une sixième place dévoilant un potentiel et une marge de progression importants!

Autre star réactionnaire montante, le picoleur vociférant Damien Saez avec son titre pro Gilets Jaunes anti-Macron truffé d’allégations aux connotations misogynes et homophobes, pathétiquement démagogue ou démagogiquement pathétique, la question reste entière mais quoiqu’il en soit, c’est une septième place amplement méritée!

Une question que ne se posera pas Rémi Gaillard, dont un nombre conséquent de vidéos posent problème, notamment pour le rapport très dégradé aux femmes qu’il véhicule par leur biais, star de réseaux marchands qui soutiendra officiellement sur le réseau commercial dit “social” facebook, le soldat Damien Saez et sa fixette obsessionnelle sur Emmanuel Macron.

On ne présente plus le pangolin rigolo préféré de la France profonde, Jean-Marie Bigard a enchaîné les petits pas de côté politiques sur sa droite jusqu’à se retrouver sur le plateau télé d’une webtv d’extrême droite! Charal? Non! Bigard!

Et à la dixième place, autre star courageuse en la personne d’Afida Turner, qui a obtenu la nationalité américaine en 2019, qui a largement soutenu les Gilets Jaunes et avait même appuyé en 2016 la candidature du président américain d’extrême droite Donald Trump!

C’est le 31 mai 2020 qu’elle décidait enfin de se porter candidate à l’élection présidentielle, ce qui lui offre des chances sérieuses de terminer dans les trois premiers l’année prochaine, allez on y croit!

Les Enragé-e-s